Mon expérience au 32e concours de poésie du mouvement « Parlons mieux »

Par Carolane Dumoulin

Carolane Dumoulin (concours poésie)

Je m’appelle Carolane et je suis dans la classe de 4e année de Mme Marie-Ève. Je vais vous parler de mon expérience au 32e concours de poésie du mouvement parlons mieux.

Tout ça a commencé quand nous avons reçu une feuille de renseignements sur le concours. Je m’étais assurée que je participerais… Le 28 février, étant la journée juste avant la date limite, je me suis dit qu’il serait peut-être temps que je l’écrive, mon poème ! Je me suis donc dépêchée de rédiger un poème sur ma passion, étant les chevaux, pour ensuite l’envoyer à ma grand-mère, qui avait été professeure (et elle m’a aidée à corriger seulement). Ça m’a pris environ 1h30 et j’ai été choisie pour être une des 20 finalistes dans ma catégorie ! Quand même ! Quand j’ai appris la nouvelle, je me suis empressée d’appeler ma merveilleuse grand-mère pour lui faire part de ma joie.

 

Le 20 mars dernier, nous nous sommes rendus, mes parents, ma tante et moi, à Montréal, au Théâtre du Lion D’or, pour ma prestation. J’étais hyper excitée à l’idée de présenter mon poème devant environ 200 personnes. C’était la 1ère fois que je montais seule sur scène devant un si grand auditoire. Non que j’eusse peur, mais c’est quand même impressionnant, pour une 1ère fois ! Il fallait connaître notre poème par cœur et je n’avais pas droit à ma feuille. Les organisateurs nous faisaient asseoir sur des chaises placées en rangées, selon notre ordre de passage. Évidemment, comme il fallait s’en douter, ils ne m’avaient pas assise au bon endroit. Quand ils ont annoncé que j’étais absente (même si j’étais là), mes parents et ma tante se sont levés d’un coup. Je me suis levée, moi aussi, mais plus lentement. =) Je suis allée voir une dame qui m’a nommée par un autre nom. Heureusement, puisque cette gentille dame est allée voir le présentateur et organisateur en chef, j’ai pu passer.

 

  • Ce que j’ai le plus aimé de cette sortie ?

Découvrir ce quartier de Montréal, soit dit en passant, plutôt pauvre.

  • Ce que j’ai trouvé le plus drôle ?

Le présentateur avait une sorte de sarrau blanc. En bref, il me faisait penser à Martin Carli de ‘’GÉNIAL !’’.

  • Ce que j’ai trouvé le plus réjouissant de cette sortie ?

C’est quand j’ai eu fini ma présentation. Au commencement du concours, j’avoue que j’étais HYPER stressée par cette perspective !

  • Ce que j’ai le moins aimé ?

ATTENDRE !!!!!!!!!! C’était tellement long !!!!!!!!!!!

  • Ce que j’ai trouvé le moins drôle de cette sortie ?

ATTENDRE !!!!!!!!! Je suis prête à parier que si on avait filmé tout le concours, l’appareil se serait éteint !

  • Ce que j’ai trouvé le plus désolant ?

Perdre. Je ne suis pas mauvaise perdante, mais j’avoue que j’aurais été SUPER contente si j’avais gagné !

 

Et voilà ! J’ai épuisé ma réserve de souvenirs de cette merveilleuse prestation. Merci à tous ceux qui m’ont aidée et encouragée dans mon projet.

poème Les chevaux_Carolane Dumoulin_concours poésie 2016_MEG

Le recyclage est arrivé à Sacré-Coeur!

Dans la foulée des activités entourant le Jour de la Terre, des bacs de récupération ont été installés dans les salles des dîneurs. À présent, les enfants peuvent y déposer les matières recyclables. Cependant, nous demandons la collaboration de tous afin de réduire au minimum l’utilisation de ces bacs, en privilégiant le plus souvent possible des contenants réutilisables pour la boîte à lunch. L’objectif à atteindre : « Un ventre plein et une poubelle vide ! ».

Ce projet de recyclage est rendu possible grâce à l’implication d’élèves de 5e année. Tous les midis, une équipe s’occupe de transporter et de vider les bacs dans les grands bacs de recyclage qui se trouvent à l’extérieur. De plus, ces élèves de 5e année sont aussi des agents de sensibilisation auprès des autres élèves : ils les encouragent au recyclage et au respect de l’environnement. Ils ont réalisé des affiches afin d’aider à faire le bon tri.

DSC_0552 DSC_0553

Merci et bravo aux élèves de 5e année pour leur contribution à prendre soin de notre planète!

Lettre à un futur 6e année, par Gabriel Mathieu

Tu penses ne pas réussir ta 6e année ?  Tu crois ne pas en ressortir vivant ?  Eh bien non, voici des conseils pour bien réussir ta 6e !  Projets, travaux, Mme Marie-Ève et ses attentes…Tu trouveras TOUTES ces informations dans ce texte !

 

Pour commencer, la première journée de l’année tu auras (roulement de tambour) un(e) petit(e) !  Avoir un petit de 1ere année c’est comme avoir un petit frère ou une petite sœur car puisqu’ils sont nouveaux, tu dois t’en occuper.  Maintenant, parlons de Mégantic.  À Mégantic, tu fais plein d’activités dont une randonnée jusqu’en haut de la montagne et une visite à l’Astrolab.  Avec de la chance et un ciel sans nuages, le soir tu observeras beaucoup d’étoiles !  À Jouvence, tu fais des jeux et tu choisis une activité principale et la bouffe est TROOOP bonne.

 

Ensuite, parlons des travaux.  Vers la fin de ma 6e on faisait vraiment souvent des maths, je préfère te prévenir d’avance.  Vers la fin de l’année, tu auras aussi beaucoup plus de devoirs (sinon le reste de l’année c’est correct).  Pour bien réussir, tu dois bien écouter et être attentif.

 

Maintenant, voici la partie que tu attends depuis le début (ou pas ?) : Comment est Mme Marie-Ève ?  Si tu es dans sa classe, tu vas vivre trois fois plus longtemps car elle va te faire rire, et  rire augmente l’espérance de vie.  C’est scientifiquement prouvé !  Ses attentes envers toi sont que tu écoutes et que tu réussisses ton année.

 

Pour finir, si tu croyais ne pas survivre à ta 6e, dis-toi que je suis la preuve qu’on en ressort.  Si tu as hâte à tout ça, ne quitte pas l’école Sacré-cœur avant l’an prochain !

 

IMG_6292

Gabriel Mathieu

6e année Marie-Ève Bruneau