Regard sur ma carrière

 

Ma carrière d’enseignante, c’est 35 années de bonheur… Ce qui m’a animée pendant toutes ces années, c’est d’abord l’amour des enfants, d’avoir pu être un témoin privilégié de leur évolution, de leur émerveillement…parce qu’être enseignante c’est d’abord et avant tout une expérience et des journées concentrées sur la vie et les relations humaines avant d’être un travail. Être présent à ce que l’enfant vit, percevoir ses joies, mais aussi ses peines dès les premières minutes le matin et tenter de l’accompagner.

De plus, ce que j’ai apprécié entre autres de mon travail, c’est, malgré les programmes pédagogiques établis, la latitude que nous avons et la grande liberté de création qui nous est permise. Nous pouvons de plus en plus choisir des supports et projets pédagogiques en fonction des compétences que l’on veut développer.

Plusieurs moments resteront gravés dans mon cœur… des moments magiques quand je voyais la petite lumière qui s’allumait dans les yeux des enfants quand ils avaient compris. Reconnaître leur fierté dans leur sourire quand ils croyaient ne jamais réussir.

Des dessins qu’ils me remettaient en me disant : vous êtes la meilleure prof du monde! Et dans leurs regards remplis de tendresse… à cet instant j’y croyais presque!

Partager des moments de complicité quand on rigolait ensemble, en lisant des histoires. Rire ensemble et de bon cœur de mes erreurs.

Je quitte heureuse et comblée de toutes ces années…je garde dans mon cœur des moments de joie, d’enthousiasme, de fou rire, d’heures passées à chercher la façon d’aider un élève, d’intéresser un autre davantage et la satisfaction d’y être souvent parvenue, mais aussi la tristesse parfois de ne pas avoir pu faire assez pour un autre.

Toutes ces années n’auraient jamais été si belles sans la présence si précieuse et dynamisante de toutes mes collègues ainsi que le support si important des parents.

Bref! Quelle chance d’avoir pratiqué ce métier pendant 35 ans sans jamais avoir imaginé faire autre chose!

Et surtout, je fus doublement chanceuse et privilégiée de vivre ces 19 dernières années de ma carrière à notre extraordinaire école. On dit souvent Sacré-Cœur un jour…Sacré-Cœur toujours…

J’espère vraiment que l’on saura en prendre soin en continuant de développer, d’innover et de faire rayonner ce trésor!

Mes projets futurs : plusieurs activités sportives, poursuivre la correspondance scolaire Papillon facteur, ainsi que la collaboration avec le musée des sciences de la nature et leur service éducatif pour les animations de groupe scolaire.

J’ai lu dernièrement une phrase qui m’aide à passer à cette belle nouvelle étape de vie, mais qui comporte aussi de petits deuils: « Ne sois pas triste parce que cela est terminé, mais souris parce que cela a existé ! »

Merci à tous ces mille et plus enfants qui ont eu une place dans mon cœur et qui surtout m’ont fait une place dans le leur !

Danielle Caron

Bonne retraite Mme Danielle!

Les enfants et les parents de la classe de Mme Danielle ont profité d’un dernier pique-nique au parc Camirand pour souligner sa retraite. À l’initiative de Léo et de sa mère, le mot s’est passé pour que les élèves fassent des cartes et des dessins pour leur enseignante et que tous entonnent un « Bonne retraite Madame Danielle ».

 

Des élèves de Mme Danielle (Raphaelle, Élise, Léa, Laurence, Novalie, Félicie, Ève-Marie, Leila, Estelle et Loïc Antoine) décrivent leur enseignante comme « fine », « gentille », « encourageante », « cool », « amusante », « drôle », « délicate » …

– «Elle nous fait toujours rire! »

-« Elle nous encourage quand on est découragés. »

-« Elle nous aide si on a des problèmes. »

-« C’est une bonne professeure pour ses élèves. Elle nous aide sans trop nous dire d’indices, pour qu’on apprenne »

Quant aux parents d’élèves, certains rapportent, avec le sourire, que leur enfant décrivait Mme Danielle comme « séverte »; ce qualificatif étant vu comme le gage d’un environnement permettant d’apprendre et de faire de belles activités. Les parents se réjouissent du contact chaleureux de Mme Danielle avec ses élèves et de l’affection que leur enfant lui porte. Ils se disent impressionnés par sa capacité à gérer avec calme et doigté un aussi grand groupe d’élèves, signe de sa grande expérience.

Avant de terminer l’année, Madame Danielle a généreusement partagé avec le Splash un regard sur sa carrière d’enseignante (voir autre article) où transparaît sa passion pour sa profession et pour ses élèves.

Bon départ à la retraite, Madame Danielle! Merci pour votre belle contribution à Sacré-Cœur et à l’épanouissement des élèves. Nous vous souhaitons de profiter à fond de cette nouvelle étape de vie et de réaliser vos projets les plus chers.

 

Visite surprise

En piano, les élèves de 2e et 3e année ont reçu la visite d’un quatuor de piano. Enseignantes retraitées, mesdames Michelle Blouin, Marie Jobin, Christiane Lemieux et Hélène Maltais composaient ce groupe de musiciennes. Mozart, Debussy et Michel Rivard (Je voudrais voir la mer) étaient à l’honneur lors de ce petit concert. Les élèves ont adoré, ce fut un beau moment.

 

Par ailleurs, tous les élèves pratiquent assidument pour bien se préparer au spectacle. Les matins piano étant terminés, certains s’appliquent sur l’heure du midi à inventer de courtes séquences musicales qui seront utilisées tout au long du spectacle. Beau travail d’implication!

Un merci spécial à Mme Geneviève et à Mme Karine pour leur implication lors des matins piano!

Visite de Bruno Saint-Aubin

Les 3e année ont eu la visite de l’auteur et illustrateur Bruno Saint-Aubin.

Depuis douze ans, Bruno Saint-Aubin a publié une dizaine d’albums chez Dominique et compagnie, dont Papa est un dinosaurePapa est un castor bricoleur et Papa est un bernard-l’ermite. Au fil des années, il a fait du théâtre pour enfants, de l’animation de contes et du théâtre de marionnettes.

Lors de ses rencontres dans les écoles, l’auteur cherche avant tout à créer un contact chaleureux avec les enfants afin de les inciter à la lecture. C’est par l’illustration qu’il invite son jeune public à s’intéresser à la littérature jeunesse et à la littérature tout court. Sans prétentions, il présente des illustrations qu’il a réalisées, raconte une histoire. Les enfants en profitent pour poser toutes les questions qui leur trottent dans la tête. Et place à la créativité! Les élèves et l’auteur inventent ensemble une histoire originale. Ce dernier utilise des plexiglas et un projecteur pour illustrer le récit et mettre ses éléments en relief. Il en profite pour glisser quelques notions de création littéraire. Le tout se fait dans le rire et la bonne humeur. (Tiré du site : http://brunostaubin.com/)

« Il nous a demandé si nous voulions le coq avec la queue de cochon, ou le cochon avec la queue de coq.  Nous avons choisi le cochon avec la queue de coq. Son croquis fait en quelques minutes était tellement beau qu’on aurait dit une œuvre d’art! » (Félicie, classe de Mme Danielle)