Sortie à Montcalm

En  avril, les classes de 4e, 5e et 6e année se sont rendues à l’école Montcalm afin de voir la comédie musicale de l’année.
Intitulée « Racine: comme une main à travers le brouillard », celle-ci traitait de sujets très actuels comme les impacts de la technologie, l’environnement, l’humanisme, la famille, l’entraide et l’amitié. Créée par les élèves de secondaire 3, 4 et 5 en concentration cordes et piano, la comédie a beaucoup plu avec son histoire, les décors et bien sûr, la musique.

Voici les impressions de deux élèves de 6e année.
« J’ai aimé ça, j’ai trouvé ça divertissant, car en plus de la musique, il y avait une histoire. J’ai beaucoup aimé quand ils chantaient, aussi quand les scientifiques faisaient des tests. C’est impressionnant qu’une comédie comme ça soit montée en si peu de temps! En plus, il y  avait une seule personne pour créer ces costumes spectaculaires! Le côté musical était au top. Tout ça m’a donné le goût de faire encore du violoncelle et de faire partie de la comédie un jour. »
– Mallory Leonard

« J’ai aimé la comédie, en particulier le moment de l’inondation où ils faisaient des vagues avec des grandes pièces de tissu. Les costumes des Namalis (monde nature), je les ai trouvés très originaux. Moi, j’aimerais être un comédien quand ce sera notre tour à Montcalm. »                             – Cédric Després

La pièce de théâtre des 6e année

Bonjour,

Aujourd’hui je vais vous parler du projet théâtre des élèves de 6e année. Ce projet demande beaucoup d’implication de la part des élèves de 6e et donne comme résultat une magnifique pièce de théâtre. Cette année, vous avez eu la chance d’assister à la pièce de théâtre Harry Potter.

J’imagine que vous connaissez Harry Potter. Sinon, je peux vous résumer son histoire. Harry Potter est un jeune garçon avait une célèbre cicatrice en forme d’éclair sur la tête faite par nul autre que Voldemort. Voldemort (alias Tom Jedusor) a assassiné les parents d’Harry mais n’a pas réussi à tuer Harry, pour une raison qui reste encore obscure.

Je vais maintenant vous parler des pratiques faites en classe. Nos enseignantes ont composé tout le texte de la pièce. Nous devions absolument connaître notre texte par coeur pour faciliter les déplacements. Croyez-le ou non, se promener sur une scène avec un gros texte dans les mains, c’est vraiment encombrant! Bien sûr, nous pouvions donner nos idées pour rendre chaque pièce unique. Un petit détail à ne pas oublier en théâtre: certaines choses faites pour rire peuvent littéralement donner une idée au metteur en scène et même être intégrées dans la pièce!

Si j’ai parlé des pratiques, il faut bien sûr parler des pratiques de musique pour la trame sonore de la pièce! Beaucoup de pratiques se font sur les temps de dîner et de récréations car pendant les cours, ce n’est pas vraiment pratique! Ces temps précieux donnés par l’enseignant(e) permettent de rendre la pièce magique!

Et puis finalement, les présentations. Le soir, devant les parents, c’était littéralement magique grâce aux éclairages. Le jour, les élèves de l’école ont adoré découvrir le travail des trois classes de 6e année. La pièce était fantastique et personnellement, pour moi, cela a été un moment inoubliable passé avec mes amis. Nous avons tous rigolé à la scène du troll (en costume de gorille rose bonbon) et sur la scène de Voldemort car il est resté coincé dans sa cape (moment inoubliable pour le public et les comédiens). Vous n’avez même pas idée du fou rire dans la salle et dans les coulisses! Pendant la représentation du matin (devant les élèves), c’était tout aussi magique et aussi très drôle! Fort heureusement, Voldemort n’est pas resté coincé dans sa cape pendant cette représentation!

Merci à tous d’avoir lu mon texte et passez une bonne journée!

– Julianne Létourneau 6e Chantal Bonneville

 

 

 

Le plaisir d’écrire pour le plaisir de lire !

Depuis Noël, les élèves de 6e année font preuve d’imagination afin de créer des albums jeunesses dans le but de les exposer à la bibliothèque de notre merveilleuse école.

Tout d’abord, notre enseignante nous a fait la lecture de différents albums jeunesse traitant de différents thèmes tel que Noël, les monstres, les animaux de la ferme… et d’autres thèmes un peu plus loufoques que nous garderons secrets 😉

Pour continuer, nous nous sommes demandés quel personnage pourrait être dans notre histoire. Ensuite, nous avons fait le schéma du récit en 5 temps afin de planifier le contexte de notre album. Nous avons rédigé notre histoire dans notre journal d’écrivain.

Pour poursuivre, nous avons réalisé des illustrations afin de mettre en images ce qui se passe dans l’histoire. Nous avions la possibilité d’utiliser différents médiums, différents formats pour la mise en page.

Pour terminer, ces albums s’adressent en particulier à nos petits de première année, mais on peut dire que petits et grands y trouveront leur compte… conte 😉 hihihi !!!

Ces albums paraîtront prochainement dans une bibliothèque près de chez vous !

Bonne lecture !!!

Flavie Bédard et Anne-Sophie Bourassa, classe de Mme Marie-Eve 6e année

Que le meilleur gagne !

Pendant le mois de février, les élèves de 6e année ont participé à un fabuleux concours de vol d’avions à la salle des dîneurs de notre merveilleuse école : Sacré-Cœur!

Saviez-vous que : pour qu’un avion vole, il faut qu’il y ait une bonne poussée, une traînée, présence de pesanteur ainsi qu’une excellente portance ? Nous avons concouru pour notre projet de science puisqu’il était en lien avec un thème de science vu en classe : l’air. Nous avons construit notre avion à la maison et fait des tests. En réalité, nous avions 3 chances (même si plusieurs en ont fait davantage ;)).

Vous devez vous demander : pourquoi y a-t-il des avions qui planent comme des oiseaux alors que d’autres virevoltent et tombent au sol rapidement ? Grâce à une forme avant allongée, l’avion en papier peut être particulièrement rapide. La présence d’un aileron arrière, plus ou moins ouvert, permet de le maintenir en vol sur une plus longue distance. Des ailes larges peuvent assurer une meilleure portance vs pesanteur.

Notre classe a effectué ce concours une journée de grand froid. Ce qui a amené notre compétition à se dérouler devant des élèves de la 1ere à la 5e année. Le gagnant du concours de la classe de Mme Marie-Eve : Jacques Lu qui s’est mérité un sachet de maïs soufflé à l’air chaud – hihihi !

Dans la classe de Mme Marilyne, l’heureux gagnant est Antonio Nieves Ruiz. Le projet se poursuit dans la classe de Mme Chantal et Mme Marie-Christine… vous saurez le vainqueur sans doute dans une prochaine publication Splash 🙂

Flavie Bédard et Anne-Sophie Bourassa de la classe de Mme Marie-Eve

Fil de fer

Bonjour à vous,

Mon nom est Iliana et je suis une élève de la classe de Mme Marie-Eve en 6e année. Il y a quelques semaines, Mme Brigitte Blanchet est venue à deux reprises nous visiter pour nous faire découvrir une matière qu’elle utilise pour fabriquer ses superbes œuvres : le fil de fer.

Cette artiste des Cantons-de-l’Est est venue dans les classes de 6e année et nous a fait travailler le fil de fer. Les créations étaient très variées, comme beaucoup de parents ont pu le constater lors de l’exposition des lanternes qui s’est déroulée le 16 février dernier. Les sculptures étaient originales et différentes les unes des autres. Danseuses, arbres, animaux, en passant par des pinceaux et même des baguettes magiques : les élèves ont fait preuve d’imagination !!!

Pendant cette activité d’arts plastiques, nous avons commencé par effectuer un croquis sur papier, ensuite concevoir la structure de notre chef-d’œuvre. Nous avons pris un fil plus gros pour la base. À la deuxième rencontre, Mme Brigitte nous a expliqué comment décorer la base pour que notre œuvre soit complète. On a rajouté des fils de couleur, des perles et des détails à l’aide d’autres matériaux afin de la rendre encore plus jolie.

C’était bien amusant, parfois un peu difficile de manier les matériaux qu’on voulait, malgré les pinces qui étaient mises à disposition pour nous. Bien sûr, certains élèves étaient plus en difficulté que d’autres. Toutefois, nous avons tous réussi à parvenir à une fin originale et unique.

J’espère que mon article vous a permis de mieux explorer le travail que les élèves de 6e année de notre école font pour faire des œuvres et la fierté qu’ils éprouvent à les exposer au public.

Merci !

Iliana Liva

Classe de Mme Marie-Eve B. 6e année